Cammouflage des cicatrices


C’est le procédé d’ajout du pigment qui permet de changer la couleur de la peau pour qu’elle s’agence avec la peau avoisinante.

Le camouflage par pigmentation a exceptionnellement bien réussi lorsque pratiqué sur les patients avec des cicatrices de brûlures.Il y a aussi la possibilité de relaxer la cicatrice en utilisant la pénétration répétitive de l’aiguille pour détendre les tissus contractés ça aide les personnes qui ont des mouvements réduits à cause d’une grosse cicatrice en assouplissant les bandes fibreuses des tissus cicatrisés. Ceci permet au patient de réaliser une plus grande diversité de mouvements.

Dans certains cas, ça pourrait éviter au patient d’avoir à subir une autre opération ou greffe de peau au même endroit.

Lésions provoquées par l’acné

C’est un procédé qui utilise une technique semblable à celle de l’activation de la peau par l’aiguille (skin needling), sans utilisation de pigment.

Le cerveau reconnaît le picotement de l’aiguille comme un signe de traumatisme et répond en régénérant plus de collagène, en le dirigeant vers les zones visées et en regonflant les cicatrices creuses.

La plupart des gens voient des résultats immédiatement et continuent de constater de l’amélioration puisque la guérison dure quelques jours. Ce procédé peut obtenir environ 70% à 80% de réduction de lésions d’acné. C’est une façon très naturelle d’aider le corps à se corriger.

Aréoles mammaires

On peut maintenant cacher toutes les cicatrices après la pose de prothèses mammaires, correction de ptôse ou réduction d’hypertrophie.

La correction des amputations de l’aréole et du mamelon, après chirurgie pour cancer, est un acte très courant. Ça constitue la demande la plus importante en dermo-pigmentation réparatrice. Aujourd’hui, la greffe presque systématique du mamelon par le chirurgien facilite grandement la reconstruction de la Plaque Aréolo-Mamelonnaire en donnant le relief nécessaire que ne peut fournir la pigmentation.

Vitiligo

La coloration par pigementation de zones touchées permet de masquer les zones affectés. On peut agir aussi bien sur le visage que sur les autres parties du corps, à condition que les zones ne soient pas trop entendues. D’autre part, il faut que le vitiligo soit stabilisé depuis plus de 3 ans.